Naissance d’une cause à portée internationale

Histoire

En 1991, une poignée d’hommes au Canada ont décidé qu’ils avaient la responsabilité de mobiliser les hommes pour leur parler de la violence contre les femmes. Porter un ruban blanc à été choisi comme symbole de l’opposition des hommes à la violence contre les femmes. Avec seulement six semaines de préparation, 100,000 hommes à travers le Canada portaient un ruban blanc, tandis que d’autres ont été impliqués dans la discussion et le débat. La Suisse est maintenant membre de la 48ème campagne, à rejoindre le mouvement mondial du ruban blanc.

La dimension internationale du problème de la violence envers les femmes et les filles

La violence domestique, le harcèlement, les violences physiques, psychologiques ou sexuelles, les mariages forcés, les mutilations génitales ne sont que quelques exemples de violences faites aux femmes. On estime qu’à l’échelle mondiale 30 % des femmes sont victimes de violences de la part de leur partenaire intime, forme la plus courante d’agression à leur encontre, selon un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). On estime que 38 % du total des meurtres de femmes sont commis par des partenaires intimes. En Europe, la violence domestique constituerait pour les femmes de 16 à 44 ans la principale cause de décès et d’invalidité, avant le cancer et les accidents de la route.

Ruban Blanc dans le monde

Quelques campagnes Ruban Blanc à travers le monde

0